The Prince Impérial Rose

Du sang français coule dans les veines de cette rose La chaleur de son rose profond, avec un soupçon de rouge rubis, rayonnera dans toute roseraie. Créée par l’horticulteur français Delbard, qui lui a donné le nom de Le Prince Impérial, cette rose combine l’ancien et le nouveau. Enfin, cette rose se présente sous la forme d’une rose héritage. Le bouton bien centré, aux courts pétales intérieurs, s’ouvre pour offrir une fleur presque divisée en quartiers. Puis, la fleur s’épanouit doucement en une corolle plate et deux niveaux.

Cette rose de longue durée porte fermement ses pétales jusqu’à leur terme. Le bouton en bout est toujours fièrement accompagné par deux boutons latéraux: ainsi la période de floraison par branche est considérablement prolongée. La production des fleurs est prolifique: elle continue pendant toute la saison et souvent même au delà. Robuste et résistante aux maladies, ce rosier monte jusqu’à hauteur de la hanche. Tout jardin sera fier d’accueillir ce visiteur aristocratique aux feuilles brillantes et au doux parfum. Depuis que le jeune Louis Napoléon, héritier de la dynastie des Napoléon, mourut dans une embuscade au KwaZoulou-Natal, cette rose appartient au sol sud-africain.

Translation: Jacques Chauvin. Agence Transtal Europe pour participation au projet de Glenn Flanagan.

Un Prince, une Rose et une Route!

J’ai rencontré Glenn Flanagan, ce professeur sud-africain irlandais enthousiaste du département français du campus de Pietermaritzburg, université du Natal, et qui est passionné par tout ce qui se rapporte à la France. Plus précisément, Glenn est totalement dévouée à l’étude de la vie du jeune Louis Napoléon, qui est mort à l’âge de 23 ans au Kwazulu Natal alors qu’il se battait sous les couleurs britanniques.

Les français en Afrique du Sud ? Qu’est ce qui nous vient à l’esprit ? Les huguenots français, le vin moelleux de Franshoek ? Ludwig aussi pensait tout savoir avec ceci. Cependant, un jour, on lui a demandé de nommer une rose «The Prince Imperial», une nouvelle expérience commençait alors. Glenn Flanagan l’appelait de Maritzburg et le centre d’attraction de la France, du moins celui de Ludwig, allait convergé vers le Kwazulu Natal. Elle demanda à Ludwig s’il savait que l’héritier de la dynastie Napoléonienne, le jeune Louis Napoléon était mort sur le sol sud africain? Son père était Napoléon III, sa mère l’Impératrice Eugénie et il était lui-même le grand neveu de Napoléon et de l’Impératrice Joséphine. Ludwig était abasourdi. Sans doute n’avait il jamais été informé ! L’histoire continue.

La famille française s’était exilée en Angleterre après le fiasco militaire de Sedan. La reine Victoria, une amie personnelle de la famille Impériale les a recueilli. Le jeune Prince, recherchant de l’expérience, s’engagea auprès des forces anglaises pour combattre en territoire zoulou. Il arriva en Afrique du Sud en mars 1879 et trois mois après il était mort après être tombé dans une escarmouche. Sa mère éplorée, l’Impératrice Eugénie, visita l’Afrique du Sud un an après pour retracer le dernier voyage de son fils.

Glenn m’a aussi parlé avec enthousiasme de la Route Touristique du Prince Impérial, Louis Napoléon qui marque les différents endroits du passage du Prince dans le Kwazulu Natal. Elle s’apprête également à organiser une conférence sur l’alliance entre la France et l’Afrique du Sud et m’a parlé du me l’exposition consacrée à la Présence Française actuellement en place au musée Msunduzi à Pietermaritzburg.

Glenn a pris contact avec Ludwig dans l’idée de créer une rose qui porterait le nom du Prince Impérial. Ludwig qui est en contact avec le créateur de rose Delbard lui a soumis le projet et ce dernier fut conquis par l’idée.

C’est ainsi que la rose du Prince Impérial était nommée par Ludwig Taschner le 17 Juin 1997 à Pietermaritzburg. Glenn a maintenant en sa possession une Route du Prince Impérial qui est visité avec passion par des touristes enthousiastes, la conférence pour l’alliance franco-sud africaine a été un succès retentissant, de nombreuses personnes ont dors et déjà visité l’exposition consacrée au Prince et une belle rose va honorer la connexion entre l’Afrique du Sud et la France. Le mot de la fin ? Ludwig prétend maintenant être un expert sur l’histoire de la dynastie Napoléonienne. Au revoir !

Jill Marais, Ludwig’s Rose Farm, P.O. Box 28165, Sunnyside 0132
Tel +27 12 544 0144 Fax +27 12 544 0813

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA
Back to top